La filtration pour votre Aquarium
4 (80%) 1 vote

Le rôle du filtre:

Le cycle évaporation, formation de nuages, condensation, pluie, rivières, lacs et retour à l’océan fait que dans la nature, l’eau est continuellement renouvelée. L’aquarium étant un milieu fermé, la qualité de l’eau va continuellement se dégrader (restes de nourriture, excréments des poissons, feuilles mortes des plantes).

Le filtre doit permettre l’élimination des déchets et remplacer au mieux le processus naturel de filtration biologique. Il maintient une eau claire et équilibrée. Il a donc un rôle mécanique et un rôle biologique. Éventuellement, il peut avoir un rôle chimique. Toutes les solutions de filtration répondent plus ou moins bien à ces fonctions, mais quel que soit la qualité et l’efficacité du système employé, cela ne supprime pas la nécessité de procéder régulièrement à des changements d’eau.

Les différents types de filtres :

Le filtre sous gravier

C’est le plus simple des filtres. L’eau, entraînée par des bulles d’air ou par une petite pompe, circule au travers du sol de l’aquarium. Les inconvénients de ce système sont l’encrassement rapide du sol, la difficulté de nettoyage et le courant d’eau trop important pour les racines de certaines plantes.

Le filtre intérieur compact

Il existe en plusieurs tailles, avec une ou des masses filtrantes. La circulation de l’eau est assurée par une petite pompe intégrée. Simple d’emploi, il n’offre toutefois pas tous les choix concernant les masses filtrantes et est réservé aux aquariums de faibles dimensions (une centaine de litres)

Le filtre intérieur à décantation

C’est l’un des filtres les plus courants, il consiste en un récipient fragmenté en plusieurs compartiments. L’eau doit circuler successivement dans chacun des compartiments grâce à une pompe. On peut donc utiliser des masses filtrantes différentes et d’un entretien facile. En général, on place le combiné chauffant dans ce filtre, ce qui permet une bonne répartition de la température. Ce filtre n’a pas de gros défauts, hormis la place occupée dans l’aquarium et la difficulté de la masquer.

Le filtre extérieur

Identique au précédent, mais à l’extérieur de l’aquarium. Son fonctionnement oblige à le placer sous le niveau de l’eau de l’aquarium. Il convient très bien quand l’aquarium est posé sur un meuble dédié. Avec les modèles récents munis de vannes automatiques et de système d’amorçage, l’entretien est vraiment très simplifié. Il ne convient pas aux bacs de faible volume (moins de 100l). Certains fabricant intègre un chauffage avec thermostat électronique (EHEIM)

Le filtre semi-humide

Comme le filtre extérieur, mais avec une oxygénation de l’eau permettant une filtration biologique optimale. Il faut en général le fabriquer ou le faire fabriquer sur mesure. Ces dimensions sont adaptables à tous les volumes de bacs. Il présente toutefois un défaut du fait de son principe même: le dégazage important du CO2, ce qui est gênant avec les bacs très plantés ou l’on régule le pH avec injection de CO2.

Les masses filtrantes

Le principe général de la filtration

Le filtre a non seulement un rôle biologique à tenir, mais aussi une fonction mécanique : retenir les plus gros des fragments organiques en suspension (morceaux de feuilles, excréments, restes de nourriture). En sortie de filtre, l’eau est débarrassée des impuretés mécaniques et des composés ammoniaque et nitrite.

Les masses filtrantes mécaniques

Le filtre a non seulement un rôle biologique à tenir, mais aussi une fonction mécanique : retenir les plus gros des fragments organiques en suspension (morceaux de feuilles, excréments, restes de nourriture). Le matériau dédié à cet usage ne doit pas trop ralentir l’eau, il va se colmater plus ou moins rapidement à l’usage, il faudra le rincer ou le remplacer assez souvent. Placées en début de filtre, elles retiennent les particules solides les plus grosses pour empêcher la colmatation des autres masses filtrantes. En final, on peut utiliser des manières spéciales très fines qui retiendront jusqu’aux plus petites poussières et donneront une eau plus limpide.

Les masses filtrantes biologiques

Elles assurent le support bactérien et permettent ainsi le bon déroulement du cycle de l’azote.

Les masses filtrantes chimiques

A part la tourbe, pour les aquariums spécifiques demandant un pH bas, les masses chimiques ne devraient être utilisées qu’occasionnellement. On trouve :

  • Le charbon activé se place après la préfiltration mécanique (afin d’éviter aussi de l’encrasser) mais il ne s’utilise que ponctuellement, par exemple pour éliminer les traces de traitement médicamenteux. Le charbon activé a la propriété d’absorber un certain nombre d’éléments. Le revers de la médaille, c’est que lorsque sa capacité maximale d’absorption est atteinte, il ne sert plus que comme masse biologique. C’est pour cela qu ‘on le réserve à une utilisation ponctuelle d’une durée d’environ 5 à 7 jours. De ce fait, il ne faut pas hésiter à acheter du charbon activé de bonne qualité, le jour où on en a vraiment besoin. Les charbons douteux sont de plus réputés être une forte source de phosphates.
  • Les résines anti-nitrate
  • les résines anti-phosphate

Quel que soit le type de filtre utilisé, on devrait toujours trouver le même ordre de disposition des masses filtrantes.

La disposition des masses filtrantes

  • On commence par la filtration mécanique des grosses particules
  • Ensuite, filtration mécanique des moyennes et petites particules
  • Puis, filtration biologique
  • Suivi de l’éventuelle filtration chimique
  • Enfin, et pour finir, une filtration mécanique très fine

Exemple et ordre des masses filtrantes selon EHEIM

  • Ce sont les nouilles “EHFIMECH” qui assure la grosse filtration mécanique
  • suivi par une filtration moyenne à l’aide d’une épaisseur de mousse bleue
  • puis vient la masse biologique, ici le support choisi pour la colonisation bactérienne et l’EHFISUBSTRAT
  • Enfin vient la filtration fine avec EHFISYNTH
  • Si l’on veut une filtration chimique, il faudra la mettre en remplacement d’une partie d’EHFISUSTRAT dans la partie supérieure

Pour ma part, j’enlève un peu d’EHFIMECH et je rajoute une couche d’EHFISYNTH juste au-dessus de la mousse bleue. Cela permet de nettoyer beaucoup moins souvent la partie biologique et de préserver ainsi les bactéries indispensables au bon fonctionnement du cycle de l’azote.
Je rajoute également en dernière couche une faible épaisseur de ouate extrêmement fine (JBL) qui permet de stopper les plus fines particules et conserver ainsi une eau cristalline.

Exemples de masses filtrantes

La céramique

  • En filtration mécanique pour casser les grosses particules de déchets et dans ce cas, le rôle biologique est secondaire
  • En filtration biologique, elle permet aux bonnes bactéries de se fixer et ainsi, elles peuvent faire leur travail de nitrification.

Utilisé dans la filtration biologique, cet élément tient le même rôle que la céramique. Souvent en plastique noir, les bio balles sont incassables et se lavent facilement.

Charbon de bois

Le charbon n’est utilisé que ponctuellement. Il a la fonction d’absorber tout médicament qui serait présent dans l’eau après traitement. Seulement lorsque le charbon est saturé, il relâche les éléments. Ainsi quand vous voulez purifier votre eau, rincez le charbon, placez-le dans le filtre au bout de 3-4 jours retirez-le et rincez-le, il faut alors le faire sécher. On considère qu’après deux à trois semaines, le charbon est saturé, il faut alors le changer. Attention, les charbons de mauvaise qualité ont la réputation de libérer des phosphates dans l’eau.

Mousse filtrante

Utilisée en filtration mécanique, la mousse permet de retenir les plus gros éléments en suspension dans l’eau. Elle est également utilisable en filtration biologique.

Ouate

La ouate a la même fonction que la mousse, elle retient les particules plus fines en suspension dans l’eau du fait de sa densité.

Quelques considérations sur le débit des filtres

Attention, le débit donné pour un filtre correspond au débit maximum de la pompe (sans masse filtrante et sans tuyauterie). Le débit réel est forcément plus faible et dépend des masses de filtrations, de la hauteur de refoulement, de la longueur de la tuyauterie et du degré d’encrassement du filtre.

Voici un exemple à méditer :

Filtre EHEIM 2217 donné pour un débit de 1000 l/h, hauteur de 2.30 m, et convenant pour des aquariums jusqu’à 600 litres.
Débit maximal 1000 l/h
Débit avec les tuyaux de longueur d’origine et sans masse filtrante 805 l/h
Débit avec masse filtrante neuve et tuyaux de longueur d’origine propres 790 l/h

On voit bien que le constructeur est très optimiste, car, dans le meilleur des cas, le débit du filtre serait de 790 l/h, et en réalité moins selon la position du filtre (hauteur de refoulement). Donc, ce filtre ne devrait pas être utilisé pour des aquariums de plus de 400 litres.

Le choix du filtre

La puissance du filtre doit être au moins égale à environ 3 fois le volume du bac. Par exemple, pour un aquarium de 120 litres (100 cm), achetez un filtre débitant au moins 400 l/h. La capacité en litres de la cuve du filtre est également importante. Plus la contenance de la cuve est grande, meilleure est l’efficacité de la filtration.

Et lisez aussi ces articles !