L’installation de votre Aquarium
Aimez-vous mon article ? 😊

Les clés de la réussite

Règle 1
Pas de précipitation. La patience doit être la règle d’or de l’aquariophiliste. Une petite erreur peut avoir des conséquences importantes sur l’équilibre futur de l’aquarium.

Règle 2
Respecter les étapes successives. La mise en route d’un nouvel aquarium se fait par étapes successives dont il faut impérativement respecter l’ordre logique.

Première étape

Bien choisir l’emplacement définitif de l’aquarium. Il ne doit pas se trouver exposé directement à la lumière du jour (risque important d’algues)
Choisissez un emplacement ou l’aquarium sera mis en valeur et suffisamment accessible pour son entretien (pensez aux changements d’eau) et proche d’une alimentation électrique.
Posez une planche de contre-plaqué marine, puis une plaque de polystyrène, ou une feuille de mousse synthétique ou un feutre sur le support afin de corriger les irrégularités du support et d’éviter tout porte-à-faux.
Le support doit être parfaitement horizontal pour une question esthétique mais aussi pour éviter un surcroît de pression sur la paroi qui se trouverait en position basse.
Nettoyez, avec une éponge neuve (bien rincée) à l’eau tiède et surtout, sans détergent.
Eventuellement, fixer le poster pour le décor de fond et vérifier qu’il reste suffisamment de place derrière la cuve pour le passage des câbles électriques et tuyaux. Une fois rempli, l’aquarium ne se déplace plus !
Remplir entièrement le bac pour le rincer et vérifier qu’il n’y a pas de fuite et ensuite videz-le.

Deuxième étape

Si vous désirez un sol nutritif, un cordon chauffant, c’est le moment. On peut également prévoir un tuyau pour le diffuseur d’air si nécessaire. Le tout sera fixé sur la vitre du fond à l’aide de ventouses et sera ensuite caché par le sable.

Laver bien le sable, portion par portion dans un seau propre, jusqu’à l’obtention de l’eau claire, en le rinçant, puis mettez-le dans votre aquarium en faisant bien attention de ne pas rayer les vitres (au moins 4 à 5 bon centimètres d’épaisseur).

Troisième étape

Remplissez votre bac d’eau tiède à l’aide d’un seau neuf et d’une assiette (ou le creux de votre main) pour éviter de démonter ce que vous avait fait.
Disposez vos racines et vos roches après les avoir bien rincées. Un aquarium doit rester aussi naturel que possible pour cela n’introduisez pas autre chose comme décor. Les racines sont du plus bel effet et je les préfère aux roches qui ont une fâcheuse tendance à se couvrir d’algues. Pour les choses que vous trouvez dans la nature, n’oubliez pas de les faire bouillir avant de les introduire dans votre bac et de s ‘assurer que les pierres ne sont pas à base de calcaire.
Ne jamais utiliser ceux qui s’apparentent à des pépites de minerais, cela serait très dangereux pour vos poissons.

Quatrième étape

Installer les accessoires comme la pompe de filtration et le thermoplongeur et brancher les.
Régler le thermoplongeur à la température voulu, mettre un thermomètre pour contrôler.

Cinquième étape

Vous pouvez maintenant planter.
Disposez les grandes espèces au fond et les petites devant. N’introduisez de préférence le myriophyllum, les cabombas et les ambullias qu’un ou deux mois plus tard (si vous en mettez).
Il est normal que certaines plantes pourrissent progressivement pour refaire totalement leur feuillage. Il leurs faut un certain temps pour s’habituer à votre eau. Mettez vos pastilles d’engrais dans votre sable.

Sixième étape

L’eau du robinet n’est pas encore de l’eau d’aquarium, pour cela vérifier la dureté carbonaté et la valeur du pH, le cas échéant, régler ces deux valeurs à l’aide d’un produit fait pour cet effet, avant d’introduire des poissons. Mettre un produit qui neutralise les effets des sels dissous et de chlore, il protège en plus la muqueuse des poissons, grâce à des vitamines B et clarifie l’eau.

Mettre une dose de conditionnement de l’eau, qui a des extraits naturels de tourbe, des oligo-éléments et des acides humiques, est idéal pour tous les poissons d ‘eau douce tropicales, comme les cichlidés mais pas indispensable.

De même, les produits de conditionnement biologique de l’eau sont superflus. Pour aider au démarrage du cycle de l’azote, ils seront avantageusement remplacés par des masses filtrantes non nettoyées venant d’aquariums en fonctionnement depuis longtemps.

Septième étape

C’est la plus difficile à passer, car il faut attendre ! La patience est la clé de la réussite en aquariophilie.

Il faut environ 3 semaines voire plus, pour introduire des poissons dans son bac car le pic de nitrite doit impérativement être passé.

Et lisez aussi ces articles !