Epiplatys dageti, Le Petit Brochet
Aimez-vous mon article ? 😊

Nous en avons dĂ©jĂ  parlĂ©, les killies, petits poissons de la famille des cyprinodontidĂ©s, sont les poissons parfaits pour votre nano aquarium. Ils se contentent d’un aquarium de petit volume, sont colorĂ©s et se reproduisent volontiers, pour peu que l’on se soucie un peu de leur confort.

DĂ©couvrons aujourd’hui ce petit poisson un peu mĂ©connu, j’ai nommé Epiplatys dageti.

Moins connu que ses proches parents du genre Aphiosemion, les Epiplatys sont pourtant une famille idĂ©ale pour dĂ©buter avec les killies. On rencontre Epiplatys dageti occasionnellement chez les commerçants. Epiplatys, du grec epi = dessus et platys = plat fait rĂ©fĂ©rence Ă  la forme aplatie de son front. Cette silhouette a valu aux Epiplatysle surnom de Hechtlinge en allemand, c’est-Ă -dire petit brochet.

Epiplatys dageti (prononcer da-jĂ©-ti du nom du professeur Jacques Daget, ichtiologiste) habite les petites riviĂšres, ruisseaux et marais dans les forĂȘts cĂŽtiĂšres du LibĂ©ria au sud-ouest du Ghana en passant par la CĂŽte d’Ivoire. L’eau dans son milieu naturel est presque dĂ©pourvue de minĂ©raux. La duretĂ© avoisine les 0°, le fond et jonchĂ© de dĂ©bris vĂ©gĂ©taux qui acidifient lĂ©gĂšrement le milieu en se dĂ©composant.

Epiplatys dageti atteint les 6 cm (un peu moins pour les femelles). Ses flancs sont vert-olive avec des reflets bleus sous Ă©clairage tamisĂ© et sont barrĂ©s de 5 Ă  7 barres verticales. Le mĂąle arbore des nageoires impaires avec un bord noir ou brun sombre. Sa nageoire anale est pointue et le bord infĂ©rieur de sa caudale forme une sorte d’épĂ©e basse . La femelle possĂšde des nageoires impaires incolores plus arrondies et sans prolongement.

Chez tous les Epiplatys, une large Ă©caille recouvre la tĂȘte entre les deux yeux et rĂ©flĂ©chit la lumiĂšre sous une certaine incidence. C’est une caractĂ©ristique que les Epiplatys partagent uniquement avec les Palocheilus asiatiques et Adamas formosus, un petit killi du Congo.

Sa silhouette au dos horizontal et Ă  la large bouche supĂšre (en position supĂ©rieure) indique clairement que Epiplatys dageti est un prĂ©dateur de surface. Il se nourrit d’insectes qui tombent Ă  l’eau et est Ă©galement capable de sauter pour attraper une proie Ă  quelques centimĂštres de l’eau. Epiplatys dageti est donc un bon sauteur : vous veillerez Ă  bien fermer votre aquarium sous peine de le retrouver sur le carrelage !

En aquarium, Epiplatys dageti frĂ©quente la partie supĂ©rieur de l’aquarium. Il se tient le plus souvent immobile, face au courant. Il accepte de consommer des paillettes s’il y est contraint aprĂšs une pĂ©riode jeĂ»ne, mais il prĂ©fĂšre les nourritures vivantes et congelĂ©es usuelles : vers de vases, larves de moustiques, artĂ©mias.

Epiplatys dageti peut ĂȘtre maintenu en aquarium communautaire, Ă  condition que celui-ci soit amĂ©nagĂ© correctement : sa longueur devra ĂȘtre supĂ©rieure Ă  50 cm si deux ou trois mĂąles doivent y cohabiter; Pour un nano aquarium on prĂ©fĂšrera n’y maintenir qu’un seul mĂąle avec deux femelles. L’eau doit y ĂȘtre douce Ă  mi-dure (TH jusqu’à 20°) et acide Ă  neutre (pH 6,5 Ă  7). La tempĂ©rature de l’eau doit ĂȘtre comprise entre 20 et 25°C ; un chauffage n’est donc pas forcĂ©ment nĂ©cessaire si l’aquarium est maintenu dans une piĂšce chauffĂ©e.

Epiplatys dageti tolĂšre bien les canicules estivales Ă  condition que l’eau soit bien brassĂ©e.

La filtration doit maintenir un lĂ©ger courant de surface et permet d’espacer les changements d’eau (50% du volume tous les mois). Epiplatys dageti ne craint pas l’eau vieille.

Une plantation dense occupe les trois quarts de la surface. Un Ă©clairage fort favorisant la pousse des vĂ©gĂ©taux est donc recommandĂ©e. Pour tamiser cette lumiĂšre violente, que les poissons n’apprĂ©cient pas, on pourra introduire des plantes flottantes (Ceratopteris, Ceratophyllum, Riccia, Salvinia). La vĂ©gĂ©tation servira de refuge aux poissons domniĂ©s et peut-ĂȘtre aux alevins si le bac est peu peuplĂ©.

CĂŽtĂ© reproduction, on prĂ©fĂ©rera maintenir un couple ou un trio (un mĂąle, deux femelles) dans un aquarium spĂ©cifique d’une dizaine de litres. Celui-ci peut ĂȘtre composĂ© comme le bac communautaire ou bien de façon plus rudimentaire, vous pourrez y introduire 1 cm de pouzzolane concassĂ©e ou de sable sombre (la couleur sombre rassure les poissons). Un Ă©clairage faible et une vĂ©gĂ©tation composĂ©e de mousse de Java, Microsorum ou Ceratopteris font l’affaire. Si les poissons n’y sont maintenus que pour une durĂ©e limitĂ©e vous pouvez laisser tomber la plantation et n’y introduire qu’un ou deux mops (echeveaux de laine synthĂ©tique destinĂ©s Ă  recueillir les oeufs).

Les adultes seront remis en bac communautaire aprĂšs que suffisamment d’oeufs aient Ă©tĂ© rĂ©coltĂ©s. Les poissons fraient pratiquement toute l’annĂ©e sans interruption. Lors de l’accouplement les corps accolĂ©s forment un « S » et frĂ©tillent rapidement, le mĂąle presse la femelle contre un support (plante ou mop)et fĂ©conde un unique ovule expulsĂ©. Le couple recherche ensuite un autre site et recommence jusqu’à ce que la femelle, vidĂ©e des ses oeufs, fuie le mĂąle. Tous les deux ou trois jours on extirpe le mop du bac, on l’essore lĂ©gĂšrement entre les mains, puis avec les doigts on en extrait les oeufs, sortes de billes translucides de 1 Ă  1,2 mm.

Les oeufs sont ensuite pacĂ©s dans l’obscuritĂ© dans de petits rĂ©cipients remplis d’eau du bac des parents; Attention, les oeufs non fĂ©condĂ©s deviennent blancs et la moisissure qui les dĂ©grade risque de se propager aux oeufs sains. Ils faut donc les retirer avec soin et changer l’eau rĂ©guliĂšrement. AprĂšs 8 Ă  12 jours Ă  25°C (cette durĂ©e varie en fonction de la tempĂ©rature, de 20°C Ă  26°C) les oeufs Ă©closent. Les alevins prĂ©sentent un comportement particulier caractĂ©ristique du genre Epiplatys : ils sont capables de se fixer Ă  un support grĂące Ă  leur Ă©caille collante situĂ©e sur le dessus de la tĂȘte. Ils sont pacĂ©s dans de petits bacs de 1,5 l pour concentrer la nourriture. Les alevins, de petites taille – 3 mm – sont dĂ©jĂ  en mesure de consommer des nauplies d’artĂ©mias.

Plusieurs repas quotidien (si l’emploi du temps le permet) et des changements d’eau rĂ©guliers (50% du volume par semaine) leur permettront d’atteindre la maturitĂ© sexuelle Ă  5 mois. La croissance est donc rapide chez les Epiplatys. Au fur et Ă  mesure, les alevins devront ĂȘtre transfĂ©rĂ©s dans des bacs plus grands car la surpopulation inhibe le dĂ©veloppement.

Epiplatys dageti peut vivre environ 3 ans.

Epiplatys dageti est donc un bon poisson, avec un petit caractĂšre, idĂ©al pour dĂ©buter avec les killies. Alors il ne vous reste plus qu’à sauter le pas et vous initier Ă  la killiphilie !

Et lisez aussi ces articles !