in

Esturgeon européen : Caractéristiques, biotope, alimentation

Esturgeon européen

De son nom scientifique Acipenser sturio, l’esturgeon d’Europe est une espèce aquatique imposante tant par sa longueur que par son poids. Très prisé pour ses œufs, les caviars, et pour sa viande, ce poisson se retrouve chassé de son espace naturel. Quelles sont les particularités de l’esturgeon d’Europe ?

Origine et Caractéristiques de l’esturgeon

L’esturgeon d’Europe appartient à la famille des Acipenseridae. Cette dernière compte une vingtaine d’espèces réparties rien que dans l’hémisphère nord de la planète. Au nombre de ces poissons, figure l’esturgeon européen. Il est considéré comme le plus grand migrateur marin des eaux de la France et de l’Europe.

La migration se fait généralement de la mer à une eau douce, ce qui lui vaut l’appellation d’amphihalin anadrome. Mirifique poisson migrateur, l’esturgeon européen est menacé par diverses activités humaines (retrait de granulats, sur exploitation, etc.).

En France, l’une de ces dernières apparitions en milieu naturel remonte à 1950 dans l’estuaire de la Gironde. Depuis, l’esturgeon n’a cesse de régresser des cours d’eau à cause de l’exploitation abusive des bassins. En moyenne, l’esturgeon mesure deux mètres et pèse entre 50 à 70 kg.

Néanmoins, les agences d’identification de la flore et de la faune aquatiques ont recensé certaines espèces avec des mensurations plus importantes. Avec sa nageoire caudale asymétrique ou hétérocerque, l’esturgeon peut mesurer jusqu’à 3 mètres et demi et afficher un poids de 350 kg.

C’est un poisson sans écailles dont le ventre et le dos sont souvent d’apparence grise, mais avec des tendances de couleur brune, cendre, voire blanche. Le long du corps de l’esturgeon sont disposées cinq rangées de longues plaques osseuses.

Comme bien d’autres espèces Acipenseridae (découvrez les autres variétés d’esturgeon ici), l’esturgeon d’Europe possède des filaments sensibles au toucher. Ces excroissances permettent entre autres de détecter les mouvements et les variations de température. La bouche du poisson est protractile, c’est-à-dire qu’elle s’allonge et se rétracte pour permettre à l’animal de creuser les sédiments ou le sable.

Biotope de l’esturgeon européen

Issu d’une famille de 24 espèces différentes, l’esturgeon d’Europe est un poisson osseux qui peut vivre au-delà de cent ans. Il sait parfaitement s’habituer tant en mer que dans les eaux douces (rivièresfleuves lacs, etc.). Ce poisson préfère nager dans les fonds d’eau sableux, vaseux et marins d’au plus 100 mètres de profondeur.

L’esturgeon d’Europe réside dans les alentours de son espace natal. En réalité, il effectue plusieurs cycles biologiques tout au long de son existence et en fonction de ces derniers, l’espèce change d’environnement.

Bien qu’ils rejoignent la mer de temps à autre pour vivre, les esturgeons regagnent les estuaires pour différentes raisons. D’une part, les jeunes espèces se déplacent, s’alimentent tandis que les adultes vont se reproduire.

La phase de ponte demeure inconnue. Toutefois, son démarrage est un processus impressionnant, car les femelles se retrouvent chacune accompagnée de plusieurs mâles. Ainsi, sont pondus des milliers, voire des millions d’œufs dans l’eau.

Les espèces mâles restent aux alentours pour assurer la protection des œufs contre d’éventuels prédateurs. Malgré cette capacité de reproduction, l’espèce se fait de plus en plus rare. La destruction de frayères est également une cause de sa disparition.

Aujourd’hui, on la retrouve dans les eaux de la Gironde, de la Garonne et de Dordogne. Autrefois, elle avait une meilleure distribution dans les cours d’eau et les côtes de la façade atlantique européenne et du bord continental de la Méditerranée. L’esturgeon vivait aussi en mer noire.

Alimentation de l’esturgeon européen

D’un point de vue anatomique, les esturgeons d’Europe ont une mauvaise vue. C’est pour cette raison qu’ils seraient dotés de barbillons et d’un rostre pour fouiner dans les fonds d’eaux. Ces filaments leur permettent de détecter aussi la nourriture. Après avoir saisi sa proie par sa bouche, il l’aspire par un mouvement brutal.

  • L’esturgeon se nourrit d’aliments benthiques, notamment des invertébrés.
  • Quand il vit en eaux douces, les larves d’insectes, les vers, les crustacés constituent ses proies. Il arrive que l’esturgeon d’Europe consomme des poissons morts.
  • Lorsqu’il habite en mer, cette espèce migratrice mange les crevettes, les crabes, les mollusques et des gammares.

Ressemblance de l’esturgeon à d’autres poissons

Avec les phénomènes de raréfaction, tant liés aux activités humaines qu’au flux migratoire du poisson lui-même, il est vite arrivé de le confondre à d’autres espèces. L’esturgeon européen ressemble fort bien à l’acipenser baeri et à l’acipenser ruthenus. Tous deux sont des poissons élevés dans les fermes piscicoles.

Les détails qui font la différence entre ces espèces et l’esturgeon d’Europe sont presque inexistants. Même les pêcheurs auraient du mal à les différencier. Il faut demander l’avis d’un spécialiste pour ce faire.

Sharki

Written by Sharki

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Où placer le bac à litière ?

Comment débuter un aquarium d’eau douce ?