Poisson arlequin

Poisson arlequin

Il s’agit d’un poisson appartenant à la famille des Cyprinidés. Il se distingue par sa tâche en forme de triangle qui le recouvre à 50%. Le Rasbora arlequin vient de la Thaïlande, sa taille varie entre 4 et 5 cm. Il n’est donc pas difficile de l’élever dans un aquarium ordinaire domestique. Sa femelle se différencie du mâle par son abdomen rebondi et par sa grosseur.

Comment l’élever ?

Les personnes qui veulent élever de poisson Rasbora arlequin doit savoir que cette espèce requiert de l’eau vieille, acide et douce pour bien vivre. Ce poisson ne devra donc pas faire partie de ceux qui sont introduit les premiers dans l’aquarium.

En ce qui concerne son comportement, les Rasboras arlequins disposent d’une certaine sociabilité par rapport aux autres poissons. Ainsi, on peut les élever avec d’autres poissons de même taille dans un aquarium se trouvant entre 150 et 200 litres. Dans certains cas toutefois, ils ont tendance à imposer leur autorité et empêchent l’accès à certaines zones aux autres. Mais tels cas ne se présentent que très rarement. Les gouramis, les rasboras ciseaux et d’autres espèces semblables peuvent être élevés sans soucis avec les Rasboras arlequins. Mais il existe d’autres espèces auxquelles ils ne peuvent jamais s’entendre. Tel est le cas des néons innesi, leurs plus grandes rivales.

En ce qui concerne leurs écosystèmes, les végétaux suivants doivent y être présents : mousse de Java, cryptocorynes, Riccia et d’autres plantes flottantes. Pour agrémenter le tout, on peut y ajouter des racines de mailaisie. Il faut toutefois garder de surface livre pour permettre aux Rasbora arlequin de nager en banc. En ce qui concerne leur alimentation, les proies vivantes ou congelés sont les plus appréciés par cette espèce.

Mesures nécessaires pour leur reproduction

Pour leur reproduction, des soins spécifiques doivent être faits. L’espèce ne peut en effet reproduire qu’avec un PH environnant le 6° et un TH de 10°. D’où la nécessité de changer les caractéristiques de l’eau. Après cette opération, les mâles doivent être séparés des femelles durant 2 semaines. A l’issue de cette durée, et avec un régime alimentaire très riche, il faut les rassembler dans un bac particulier ayant un volume se trouvant entre 100 et 200 litres, un bac à sol nu. Le récipient doit avoir une température de 28°C. Il doit contenir des plantes à grandes feuilles fines et de mousses de Javas et faire l’objet d’une filtration avec de la tourbe.

Lors de l’accouplement, la femelle se met sur le dos d’une feuille en attendant l’arrivée du mâle. Ce dernier se mettra à côté d’elle sur la même position avant de s’enrouler autour d’elle. Durant ce temps, la femelle va libérer ses oeufs. Il faut veiller à être présent lors de l’accouplement pour pouvoir retirer à bon temps les poissons du bac. Cela est nécessaire car ceux-ci risquent de manger les oeufs.

On attendra entre 24 et 36 heures pour l’incubation des oeufs. Celle-ci doit se passer totalement dans l’obscurité. Après 5 jours, les alevins doivent être nourris avec des nauplies d’artémias. On fera revenir progressivement l’éclairage de l’aquarium.

Aimez-vous mon article ? 😊

Et lisez aussi ces articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *